Archives de Catégorie: Web 2.0 et usages dynamiques

Galerie

Analyse de ressources pédagogiques et outils du web 2.0

Cours animé par : Deborah ARNOLD, Audrey ROZOWYKWIAT et Faouzia MESSAOUDI Ce cours regroupe 2 enseignements distincts : Analyse de ressources pédagogiques multimédia est animé par Déborah Arnold > Dans ce cours nous avons observé 2 ressources pédagogiques multimédia du point de … Lire la suite

9 Great New Web Tools for Teachers

See on Scoop.itNew Web 2.0 tools for education

Everyday new web 2.0 tools emerge and some others die. It is thanks to the existence of such tools that internet became interactive and users shifted from the basic role of just passive consumers of digital input to active participant in the creation of the digital knowledge. The fact that this information revolution has radically transfomed education is no novel news to teachers and educators. The use of technology in education has become pervasive and the more we continue to invest in this field the better our instrction become.

See on www.educatorstechnology.com

Evernote for Students: The Ultimate Research Tool – Education Series

See on Scoop.itNew Web 2.0 tools for education

Enter Evernote. For students, it’s an invaluable way to organize research and streamline the collaboration process. Here are some examples of how Evernote simplifies the student research process.

See on blog.evernote.com

S12 Les plateformes web 2.0

Les plateformes web 2.0 donnent l’accès aux internautes à une formation collaborative (social learning) favorisant le développement des savoirs et des compétences par la connexion aux autres.

Je vous propose de découvrir un exemple : didacti . Un jeune québéquois de 24 ans a décidé de mettre tout en oeuvre pour que les outils du web 2.0 soit pratiques et utiles aux enseignants. En effet, bien souvent les enseignants délaissent les outils du web tout en sachant qu’ils pourraient leur être utiles. Pourquoi ? Parce que pour eux cela représente un temps supplémentaire de travail dont ils ne disposent pas.

Pourtant il existe des outils qui permettent de mutualiser les services de façon à ne pas perdre de temps.

Ce que vous devez retenir ici, c’est qu’il est primordial de repérer ce qui vous est réellement utile et ce qui l »est moins.

Nous vous proposons ci-dessous une animation qui présente un outil qui devrait vous plaire en termes de gain de temps… (en anglais s’il vous plait..)

S10 Les podcasts

Bonjour à tous !

Je vous propose de parler de la baladodiffusion aujourd’hui. La quoi ? Le podcast si vous préférez !

Qu’est-ce que c’est ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Podcasting

et en clair ?

OK, je comprends? Vous ne nous proposez pas d’exemple cette fois ?
Mais si si… voilà quelques sites à ajouter à votre liste de podcasts:

 

 

 

 

S9 Les outils de partage

Dans notre grosse boîte à outil du web 2.0, il y a également les outils de partage. Mais comme moi, vous constatez que cette dénomination est assez vague ! C’est parce qu’elle regroupe tellement de types d’outils.

Nous avons vu slideshare mais il en existe d’autres..comme pearltree, ou encore dropbox…

à venir : une liste d’outils indispensables !

S11 La cartographie 2.0

La cartographie 2.0 illustre la fusion de la puissance des services du Web et les usages : plusieurs techniques se combinent entre elles : cartographie, photo, vidéo, blog, flux RSS.

Qu’est ce que la cartographie en ligne ou la « cartographie 2.0 » ?

Ainsi, par exemple (vous savez comme j’aime les exemples) lorsque je prends un nouvelle photographie, le fichier de métadonnées qui accompagne la photographie comportera des informations sur la date, l’heure mais également le lieu où a été prise la photographie. Mes photos sont donc classées par date ou lieu.
Aussi, sans doute avez-vous vu ces photographies associées à des lieux sur google map. Des personnes comme vous et moi upload chaque jour des milliers de photographies sur le web et y associent un lieu. C’est cela aussi la cartographie web 2.0 : le partage d’image classées par lieu.

Imaginons une application. Vous prévoyez de réaliser une installation éphemère. Il vous est possible de faire la promotion de votre happening sur des sites comme google earth puis de transmettre cette information par l’intermédiaire de réseaux sociaux.. Et oui, vous êtes connecté !

S8 Les wikis

Quoi de mieux que Wikipedia pour définir ce qu’est un wiki ?

Les origines :
« Le mot « wiki » signifie « vite » en hawaïen2. Il a été choisi par Ward Cunningham lorsqu’il créa le premier wiki, qu’il appela WikiWikiWeb. Il utilisa l’expression « wiki wiki », un redoublement qui signifie « très rapide », « très vite » (« wiki » se traduit par « quick » en anglais, et le redoublement apporte une accentuation du terme3), car c’est le premier terme hawaïen qu’il apprit lorsqu’il dut prendre un bus à la sortie de l’aéroport, et qu’à la création de son site, il voulait un terme amusant pour dire rapide. Dans l’URL du site, apparaissait uniquement le terme « wiki », ce qui a probablement poussé les visiteurs à l’appeler ainsi3.
Le journal The Economist fait remarquer que le mot wiki peut être lu comme l’acronyme de « What I Know Is » (littéralement : « ce que je sais est » ou « voici ce que je sais »)4. »

À quoi ça sert ? 
« Un wiki est un site web dont les pages sont modifiables par les visiteurs afin de permettre l’écriture et l’illustration collaboratives des documents numériques qu’il contient. »

Saviez-vous que le wiki le plus connu et visité sur le web est Wikipedia ?

Galerie

S7 Les réseaux sociaux

Cette galerie contient 2 photos.

Savoir organiser les informations que l’on trouve sur Internet est une très bonne chose. Il est en temps à présent de partager ce que vous avez pu glaner afin d’élargir votre réseau social ! Voilà un schéma de Dominique Cardon qui … Lire la suite

S6 La folksonomie

La « folksonomie » est un terme qui désigne l’indexation de documents, ressources, par les usagers non spécialistes. Cette indexation se réalise à l’aide de « tags » ou mots-clés. Le système ne reposant sur aucun thésaurus, il y a une liberté totale dans le choix et le nombre de tags (un nombre infini de mots-clé peut être retenu).
Delicious est un outil qui permet justement de réliser ce type d’indexation.
Pourquoi  utiliser  delicious ?
Car, si vous…
1) Ouvrez un compte delicious
2) Repérez des pages/liens intéressants sur le Web (links)
3) Classez les dans des onglets (stacks)
Vous pourrez accéder de n’importe quel endroit, sur n’importe quel appareil (fixe ou mobile) à ces pages à la condition d’avoir une connexion internet.

Cliquez ici pour découvrir notre Del.icio.us sur la technique photographique.

Et ici un Scoop it sur l’e-learning !